MISE EN CONTEXTE

Mise en contexte

À titre d’interlocutrice privilégiée du gouvernement du Québec en matière de développement régional pour l’Estrie, la Conférence régionale des élus (CRÉ) de l’Estrie doit établir une planification quinquennale, définissant les objectifs généraux et particuliers de développement pour la région de l’Estrie.

Pour le Plan quinquennal de développement 2013-2018, le conseil d’administration de la CRÉ de l’Estrie a choisi de faire une mise à jour du Plan de développement de l’Estrie 2007-2012, puisque plusieurs éléments étaient toujours pertinents.

Loin de remplacer les plans locaux ou sectoriels élaborés dans les différents milieux et organisations de l’Estrie, ce plan de développement régional identifie des objectifs qui répondent aux besoins et aux potentiels de développement de l’Estrie, sur lesquels une plus-value se dégage à travailler de façon régionale.

Tout comme la Stratégie pour assurer l’occupation et la vitalité des territoires 2011-2016 du gouvernement du Québec, le Plan de développement de l’Estrie comporte des objectifs qui permettent d’agir pour mieux habiter nos territoires, d’agir pour vivre de nos territoires et d’agir en synergie. La mise en valeur des potentiels de chaque territoire, dans une perspective de développement durable, résultant de l’engagement et du dynamisme des citoyens, des élus et des acteurs socioéconomiques sectoriels est une préoccupation qui se reflète dans l’ensemble du Plan de développement de l’Estrie 2013-2018.

UNE DÉMARCHE CONSULTATIVE
EN PLUSIEURS ÉTAPES

L’élaboration du Plan de développement de l’Estrie 2013-2018 s’est effectuée en plusieurs étapes. La première, réalisée à l’été 2012, consistait à faire le portrait de la situation ainsi que des avancées depuis 2007. Pour ce faire, quatre documents ont été produits :

  • La mise à jour du diagnostic socioéconomique de 2006 ayant servi de base au Plan de développement de l’Estrie 2007-2012. Cet exercice de mise à jour a été confié à la firme Raymond Chabot Grant Thornton.
  • La mesure des indicateurs d’avancement identifiés lors de la dernière planification quinquennale. Cet exercice a été réalisé par l’équipe de la CRÉ de l’Estrie. Certaines données ont été colligées par la firme Raymond Chabot Grant Thornton.

  • L’inventaire des réalisations s’inscrivant dans le Plan de développement de l’Estrie 2007-2012, réalisé par l’équipe de la CRÉ de l’Estrie.

  • L’appréciation des réalisations estriennes s’inscrivant dans le Plan de développement de l’Estrie 2007-2012, incluant la contribution du Fonds de développement régional (FDR) à ces réalisations.

La deuxième étape de planification reposait sur différentes formes de consultation. Une cinquantaine d’avis portant sur les enjeux actuels de développement de l’Estrie ont été reçus. Ensuite, des rencontres ont eu lieu avec quatre comités-conseils consultatifs. Au total, plus de 80 personnes ont participé à ces consultations qui se sont réalisées en deux temps : une première rencontre portant sur les défis pour le développement de l’Estrie et une deuxième permettant aux participants de donner une rétroaction sur la première ébauche de la mise à jour du Plan quinquennal de développement, en plus d’amorcer une réflexion sur sa mise en œuvre.

À la suite de ces rétroactions, une deuxième ébauche du plan quinquennal de développement a été rédigée. Celle-ci tenait compte des commentaires reçus tout en maintenant le mandat de mise à jour du Plan de développement de l’Estrie 2007-2012 confié par le conseil d’administration. Cette deuxième ébauche, tout comme la première, tentait d’allier les intérêts des différents secteurs, milieux et organisations qui travaillent au développement de l’Estrie. Elle a fait l’objet d’une rencontre de travail du conseil d’administration de la CRÉ de l’Estrie, qui a permis de valider la proposition à soumettre au Forum régional de concertation du 14 février 2013.

La proposition de Plan a été modifiée et adoptée par le conseil d’administration de la CRÉ de l’Estrie.