MISE EN CONTEXTE

Faire de l’Estrie une région
innovatrice et particulièrement
agréable à vivre


UNE VISION DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

« Faire de l’Estrie une région innovatrice et particulièrement agréable à vivre », telle est la vision de développement qui guide l’élaboration du plan quinquennal de développement de l’Estrie. Les participants aux consultations réalisées dans le cadre de ce plan ont illustré ainsi cette vision : des entreprises prospères, une région qui rayonne dans le monde entier, des emplois bien payés,

l’accès à l’environnement naturel, l’engagement des citoyens, le transport collectif accessible et abordable, une vie culturelle riche, une région branchée, un environnement naturel protégé, de magnifiques paysages, un milieu créatif, une fierté envers la région, etc.

Pour devenir cette région innovatrice et particulièrement agréable à vivre, plusieurs défis devront être relevés, à l’instar d’autres régions et pays.

DES DÉFIS À RELEVER

Le défi démographique annoncé pour les prochaines années en Estrie constitue un enjeu majeur. La faible croissance de la population, combinée à son vieillissement, ira en s’accentuant. On dénote également un solde migratoire des 15-34 ans négatif en Estrie. La progression de la population active pourrait s’en trouver diminuée. Cette tendance est déjà observable avec une diminution plus marquée des 35 à 44 ans, par rapport à la moyenne québécoise et une croissance moins soutenue des 45 à 54 ans depuis 2001.

Ce défi démographique se manifeste déjà par une diminution de la population en âge de travailler dans plusieurs MRC de l’Estrie et par les difficultés de recrutement de plusieurs entreprises. L’arrivée des baby-boomers à la retraite ira en s’accentuant au cours des prochaines années, ce qui amplifiera le phénomène.

Cette diminution de la population active amène une rareté de main-d’œuvre qui risque d’être à l’origine de problèmes importants pour les entreprises et organisations. Il pourrait y avoir fermeture ou délocalisation donc perte d’emploi, exode des populations, etc.

Les changements dans le contexte économique mondial amènent un défi économique de taille. La compétitivité accrue des entreprises ailleurs dans le monde, l’introduction massive des technologies de l’information dans les activités de commercialisation et de gestion des entreprises, les règles changeantes du commerce international, la concentration et la déréglementation du financement, etc. incitent à revoir la façon de faire des affaires. Les entreprises à haute intensité de main-

d’œuvre et à faible valeur ajoutée ont peu de chances de réussir avec la concurrence qui est désormais mondiale, puisque les nouveaux concurrents se trouvent dans des pays où la main-d’œuvre est disponible en quantité.

Au fil des travaux de consultation et d’analyse, trois objectifs généraux de développement ont été définis pour 2013-2018. Ces trois objectifs généraux sont interdépendants l’un de l’autre et ils contribuent tous à l’atteinte de la vision de développement de l’Estrie. Leur présentation sous forme de diagramme de Venn illustre bien l’absence de prédominance d’un objectif comparativement à un autre et démontre leur influence mutuelle.